En quoi un avocat spécialisé peut aider les victimes d’accident de la route ?

Après un accident de la route, le recours à un avocat spécialisé constitue le meilleur moyen de s’assurer une juste indemnisation pour les préjudices subis, matériels, corporels et autres.

 

Avocat accident de la route : rôle et missions 

Faire face aux conséquences d’un accident de la route est une épreuve difficile qui requiert tout le soutien d’un Avocat accident de la route Annecy. Car si en vertu de la Loi Badinter, l’indemnisation de la victime est quasi-automatique, celle-ci comporte des enjeux et particularités qu’un profane n’est pas toujours en mesure de cerner.

 

Un processus bien ficelé est mis en place par les assurances pour gérer un sinistre tel qu’un accident de la route. Généralement, lorsqu’il y a dommages corporels, les assureurs adressent à la victime un formulaire à remplir retraçant les circonstances de l’accident. S’en suit une expertise médicale réalisée par un médecin mandaté par l’assurance et dont les conclusions serviront de base à la proposition financière d’indemnisation.

 

Or, il s’agit ici d’une manœuvre classique des assurances qui se retrouvent en position dominante pour imposer leurs conditions à une victime non avertie. L’avocat accident de la route intervient pour rétablir l’équilibre. Cet expert du droit des dommages corporels conseille et assiste la victime dans toutes les étapes du processus d’indemnisation, et élabore  une stratégie visant à défendre au mieux les intérêts de son client.

 

Un accompagnement essentiel

 

Un avocat accident de la route représente un atout précieux dans le rapport de force avec l’assurance. Il faut garder à l’esprit que cette dernière n’a aucun intérêt à vous accorder, en tant que victime, une indemnisation élevée. C’est d’ailleurs un fait connu : les compagnies d’assurance règlent leur litige au moyen de conventions et accords internes avec des barèmes préétablis.

 

L’avocat accident de la route, quant à lui, s’assure de défendre vos droits et intérêts dès la phase d’évaluation des préjudices. Travaillant de concert avec un médecin conseil, il collecte les pièces médicales utiles, les analyse et en tire les conséquences juridiques. L’évaluation des préjudices est une étape clé du processus d’indemnisation : se contenter des conclusions fournies par les médecins des assurances est une erreur fatale.

 

Sur la base d’un dossier solide, votre avocat va négocier l’indemnisation la plus juste auprès de l’assurance, discuter des points de désaccord et le cas échéant entreprendre les démarches nécessaires pour le règlement contentieux du litige.