Définition de l’ostéopathie

L’ostéopathie se définit comme une médecine basée sur des manipulations par les mains des os ou des muscles.

Créée dans les années 1800 aux Etats-Unis par le Dr Andrew Taylor Still, elle a comme fondement qu’un corps humain en bonne santé dépendait d’une bonne organisation de tout son système moteur (os, articulations, muscles, tendons, nerfs).

L’explication réside sur le fait que le corps faisant un tout indivisible, toutes ses différentes composantes sont interconnectées entre elles par des tissus organiques. Aussi, dès qu’une partie du corps accuse une anomalie de fonctionnement, la répercussion se fait sentir au niveau d’autres parties reliées par ces connections de tissus.

L’ostéopathie Clermont-Ferrand, de par ses manipulations essentiellement avec les mains, débloque tous les problèmes d’articulation du corps et permet à ce dernier de recouvrer ses fonctions vitales. A partir des muscles et/ou des os interagissant avec l’organe à traiter, pouvant se situer à distance, elle utilise des pratiques qui consistent à presser, à élonger ou à tordre.

Les douleurs chroniques n’ayant pas d’explications rationnelles mais qui peuvent s’avérer très gênantes obtiennent les meilleurs taux de guérison grâce à cette pratique : douleurs dans les vertèbres, dans les côtes, dans les articulations, dans les tendons, dans les muscles, chocs traumatiques au niveau des muscles, céphalées, migraines, vertiges,…

L’auscultation

La première visite se fait auprès d’un cabinet d’ostéopathie Clermont-Ferrand. Beaucoup de questions sont posées et le patient est examiné physiquement.

L’ostéopathe Clermont-Ferrand peut poser des questions qui de prime abord n’ont rien avoir avec la douleur en cours, ou peut regarder, toucher ou mobiliser des parties du corps apparemment sans problème.

L’ostéopathie peut être indiquée pour tout le monde sans distinction d’âge, mais malgré tout, en cas de manœuvres au niveau de la tête, de la colonne vertébrale ou du visage chez le nourrisson de moins de 6 mois, un certificat de non contre-indication délivré par un médecin est requis.

Les dépenses liées à l’ostéopathie ne sont pas remboursables par la Sécurité sociale mais quelques mutuelles le font. Il faudrait vous renseigner auprès de votre organisme de santé.

Législation à propos de l’ostéopathie

En 2002, l’ostéopathie est reconnue par la loi Kouchner sur les droits du malade.

La publication des décrets d’application de la loi a été faite le 27 mars 2007 au Journal Officiel. Les ostéopathes sont tenus de s’enregistrer à l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Depuis 2015, l’Etat a décrété que se former en ostéopathie requiert obligatoirement 4860 heures à répartir sur 5 ans. Des écoles spécialisées, qui sont tenues de proroger leur accréditement tous les 5 ans, peuvent donner les cours.

La prescription de médicaments et l’autorisation d’arrêt de travail ne sont pas dans les prérogatives de l’ostéopathe. Ce dernier ne peut non plus effectuer des touchers gynéco-obstétricaux ni pelviens.